Le retour à Ithaque

 

 

« Quand tu partiras pour Ithaque, souhaite que le chemin soit long, riche en péripéties et expériences ». Constantin Cavafy

 

 […] Celui qui sait d’où il vient, sait bien où il peut revenir.

Si Ithaque remplie sa vocation d’île, de refuge, de maison, c’est qu’elle existe en tant que telle pour Ulysse. Il ne la cherche pas, il doit simplement la retrouver. Pourrait-on imaginer un seul instant que ce retour n’était pas le but inéluctable de son périple.

Cette île d’Ithaque pourrait bien être, aussi, une irréalité que l’on voudrait couvrir d’histoires chatoyantes, de souvenirs et autres faits que l’on se plairait à raconter autour d’une table amicale. Mais le véritable voyageur n’a pas besoin de raconter une histoire, puisqu’il fait l’histoire qu’il est en train de vivre.

Il imprime son monde intérieur sur le monde qu’il découvre.
Il l’habille richement de toutes les étoffes dont il se pare lui-même intérieurement. Le même lieu, le même paysage, n’est pas dit de la même façon d’un voyageur à l’autre. Ithaque n’est merveilleuse que dans les yeux d’Ulysse.[…]


Extrait d'un texte de Frank Denon accompagnant l'exposition présentée du samedi 07 mai au vendredi 27 mai.

 

 

  Vente de Dessins Nomades i et Dessins Nomades II